Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Agence canadienne d'évaluation environnementale

Communiqué

Évaluation environnementale approuvée pour un projet de ligne de transport d'électricité au Nouveau-Brunswick

HULL (Québec) - le 20 décembre 2002 - L'Honorable David Anderson, ministre de l'Environnement, a annoncé aujourd'hui que la proposition de la Société d'énergie du Nouveau-Brunswick de construire et d'exploiter une ligne internationale de transport d'électricité, au sud du Nouveau-Brunswick, ne nécessite pas une évaluation environnementale plus en profondeur selon la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale. Le ministre Anderson a renvoyé le projet aux autorités fédérales responsables, l'Office national de l'énergie et Pêches et Océans Canada, afin que les mesures nécessaires soient prises.

Le ministre a conclu que le projet n'est pas susceptible de causer des effets environnementaux négatifs importants si la Société d'énergie du Nouveau-Brunswick met en ?uvre les mesures d'atténuation décrites dans le rapport d'étude approfondie. Le ministre a fondé sa décision sur les éléments suivants :

  • le rapport d'étude approfondie, comprenant les conclusions et les recommandations soumises par l'Office national de l'énergie et Pêches et Océans Canada;
  • les observations du public reçues durant la période de consultation de 30 jours et les réponses des autorités fédérales responsables à celles-ci;
  • la mise en ?uvre de mesures d'atténuation;
  • la mise en ?uvre d'un programme de suivi.

Le projet de ligne internationale de transport d'électricité, d'une tension de 345 kV et d'une longueur approximative de 95 km, relierait les installations existantes de la centrale de Pointe Lepreau à un point situé à la frontière entre le Maine et le Nouveau-Brunswick, à l'ouest de St. Stephen. Les composantes auxiliaires du projet comprennent l'agrandissement des installations terminales de la centrale de Pointe Lepreau, l'aménagement temporaire de campements et de chantiers de construction, ainsi que l'usage et l'entretien de routes d'accès existantes.

- 30 -

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale administre le processus fédéral d'évaluation environnementale. Ce processus permet de déterminer les effets environnementaux des projets à l'étude, de prendre les mesures appropriées à ces effets et ce, en favorisant le développement durable.

Renseignements :

Elise Dhaussy
Conseillère principale en communications
Agence canadienne d'évaluation environnementale
Téléphone : (819) 953-4054
Télécopieur : (819) 953-2891
Courriel : elise.dhaussy@acee-ceaa.gc.ca