Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Communiqué

L'évaluation environnementale du projet d'aménagement d'un télésiège et de pentes de ski sur Eagle Ridge, station de ski Marmot Basin, parc nationa; Jasper est approuvée

Ottawa - 6 septembre 2000 - Le ministre fédéral de l'Environnement, David Anderson, a annoncé aujourd'hui son approbation de l'évaluation environnementale du projet d'aménagement d'un télésiège et de pentes de ski à la station de ski Marmot Basin, dans le Parc national Jasper, Alberta. Le ministre a conclu qu'une évaluation environnementale par une commission ou un médiateur n'était pas nécessaire et a renvoyé le projet à l'autorité responsable, l'Agence Parcs Canada, pour qu'elle prenne les mesures qui s'imposent.

Le projet comprend l'installation et l'exploitation d'un nouveau télésiège à quatre places pouvant transporter les skieurs sur Eagle Ridge, dans les limites de la station de ski Marmot Basin. Avec une capacité de remontée de 1 744 skieurs l'heure, le télésiège transportera ceux-ci sur le mont Eagle et donnera accès aux pentes Eagle's East, Chalet et Thunder Bowl. Le projet comprend également le déboisement de trois pistes, de deux sentiers et de deux pistes en sous-bois. Ce projet ne requiert pas l'agrandissement du chalet existant, ni la mise en place de nouveaux services aux skieurs.

Après examen des observations du public et du rapport d'évaluation environnementale, le ministre Anderson a conclu que le projet, compte tenu de la mise en oeuvre de toutes les mesures d'atténuation, n'est pas susceptible de causer des effets environnementaux négatifs importants. Un programme de suivi sera conçu pour vérifier la justesse de l'évaluation environnementale et déterminer l'efficacité des mesures d'atténuation. Le ministre a pris cette décision après un examen attentif des commentaires du public et des préoccupations au sujet des incidences possibles du projet sur le Parc national Jasper.

Plusieurs des effets du projet sur la végétation et le sol ont été évités en réduisant l'étendue de la surface à déboiser et en éloignant les infrastructures des colonies végétales rares ou fragiles. Les plantes rares ou fragiles seront étiquetées, et les passages pour piétons et véhicules se limiteront aux lieux indiqués.

Parcs Canada prendra les mesures nécessaires pour que la construction dérange le moins possible les ours grizzlis et tout autre espèce sauvage. De plus, le déboisement des pistes de ski se fera pendant l'hiver et des mesures spéciales seront prises pour éviter tout conflit avec les espèces menacées, tels les ours grizzlis, s'ils s'approchaient du chantier.

Ce projet a été soumis au processus d'évaluation environnementale appelé "étude approfondie". Les projets soumis à une étude approfondie sont désignés dans un règlement en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale. Il s'agit de projets complexes, susceptibles de causer des effets environnementaux négatifs importants, qui par conséquent demandent une étude plus poussée.

-30-

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale est un organisme fédéral qui relève du ministre de l'Environnement. L'évaluation environnementale est un outil de planification pour déterminer les effets négatifs possibles de l'élaboration de projets sur l'environnement.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

William McCullough
Conseiller en communications
Agence canadienne d'évaluation environnementale
Tél. : (819) 997-3071
Courriel : William.McCullough@acee-ceaa.gc.ca