Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Agence canadienne d'évaluation environnementale

Communiqué

Le ministre de l’Environnement du Canada annonce sa décision concernant le projet d’approvisionnement en eau de puits de Chemainus

OTTAWA – Le 10 juin 2009 – Le ministre de l’Environnement du Canada, Jim Prentice, a annoncé que le projet d’approvisionnement en eau de puits de Chemainus, en Colombie-Britannique, n’est pas susceptible d’entraîner des effets négatifs importants sur l’environnement. Le ministre a déterminé qu’il n’était pas nécessaire de poursuivre l’évaluation au moyen d’un examen par une commission et a renvoyé le projet à l’autorité responsable, Diversification de l’économie de l’Ouest Canada, afin que les mesures appropriées soient prises.

Le ministre a pris sa décision concernant l’évaluation environnementale en tenant compte du rapport d’étude approfondie soumis par l’autorité responsable ainsi que des conclusions et recommandations qui s’y trouvent, des commentaires issus des périodes de consultation publique et des réponses de l’autorité responsable à ces commentaires, et de la mise en oeuvre des mesures d’atténuation et d’un programme de suivi.

Le district de North Cowichan propose d’aménager un réseau d’approvisionnement en eau souterraine pour la collectivité de Chemainus afin de contrer les problèmes de turbidité qui affectent le réservoir du ruisseau Banon, source d’eau potable actuelle de la collectivité, durant la période de mi-octobre à mi-juin. Le projet exigera le forage de deux puits de production et l'aménagement d’une conduite principale, d’un réservoir de béton et d’installations auxiliaires connexes.

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale administre le processus fédéral d'évaluation environnementale, qui permet de déterminer les effets environnementaux des projets à l'étude et de prendre les mesures appropriées pour remédier à ceux-ci, tout en favorisant le développement durable.

- 30 -

Renseignements aux médias :

Lucille Jamault
Conseillère principale en communications
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Tél. : 613-957-0434