Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Communiqué

Un projet de gazoduc reçoit le feu vert suite à une évaluation environnementale

Ottawa - le 5 octobre 2000 - Le ministre de l'Environnement du Canada, M. David Anderson, a annoncé aujourd'hui son approbation de l'évaluation environnementale du projet de gazoduc à Swan Valley, gazoduc situé en Saskatchewan et au Manitoba. Le ministre a conclu qu'une évaluation plus poussée par une commission d'examen ou un médiateur n'était pas nécessaire et a renvoyé le projet aux autorités responsables pour les étapes suivantes appropriées. Les autorités responsables du projet sont l'Administration du rétablissement agricole des Prairies d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, Diversification de l'économie de l'Ouest, Garde côtière canadienne de Pêches et Océans Canada, et l'Office national de l'énergie.

Le gazoduc s'étendra d'une installation existante en Saskatchewan à un réseau de distribution dans la région de Swan River Valley au Manitoba, entre Benito et Minitonas. Le gazoduc de transport commencera près de Norquay en Saskatchewan et s'étendra sur environ 37 km en direction est pour se terminer à une station proposée de débitmètre à turbine à haute pression de l'autre côté de la frontière, au Manitoba. Partant de cette même station, le gazoduc de distribution proposé s'étendra en direction nord-est sur une distance d'environ 58 km pour rejoindre une zone au sud de Swan River au Manitoba.

Après l'étude des commentaires du public et du rapport d'évaluation environnementale, le ministre Anderson a conclu que, avec la mise en oeuvre de toutes les mesures d'atténuation et un programme de suivi, le projet n'aura, selon toute probabilité, pas d'effets environnementaux négatifs importants.

Les effets potentiels du projet sont surtout associés à la construction du gazoduc. Une planification précoce du projet et des programmes sur le terrain ont permis l'élaboration de stratégies d'atténuation valables, ce qui inclut une sélection consciencieuse du trajet du gazoduc, un ordonnancement méticuleux du projet, et des programmes proactifs de remise en état.

Le projet de gazoduc à Swan Valley a fait l'objet d'un processus d'évaluation environnementale connu sous le nom d'étude approfondie. Les projets assujettis à une étude approfondie sont mis en oeuvre suivant le règlement de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale. Les projets comme celui-ci sont complexes et peuvent avoir des effets environnementaux négatifs, et demandent donc d'être étudiés en profondeur.

-30-

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale est un organisme fédéral qui relève du ministre de l'Environnement. L'évaluation environnementale est un outil de planification pour déterminer les effets négatifs possibles de l'élaboration de projets sur l'environnement.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Johanne Beaulieu
Attachée de presse
Cabinet du Ministre de l'Environnement
Tel.: (819) 953-2101

William McCullough
Conseiller en communications
Agence canadienne l'évaluation environnementale
Tél: (819) 997-3071