Archivé - Implantation d'un terminal méthanier au Saguenay : « Projet Grande-Anse »

Grande Anse, La (QC)

Raisons de l'évaluation fédérale
Description du projet
Décision finale

Information archivée

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Numéro de référence

Registre canadien d'évaluation environnementale : 06-03-16553

Type d'évaluation environnementale

Étude approfondie

Autre processus d'évaluation

Gouvernement du Québec

Autorités responsables ou réglementaires

Administration portuaire du Saguenay

Raisons justifiant la réalisation d'une évaluation fédérale

Le 21 novembre 2006, on exigeait une évaluation environnementale parce que l'Administration portuaire du Saguenay a envisagé de céder un territoire domanial.

Description du projet (telle que publiée dans l'avis de lancement)

L'Administration portuaire du Saguenay ( l'APS ) et Énergie Grande-Anse inc. proposent de développer et de construire un terminal d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL) au Port de Grande-Anse, au Saguenay. Le terminal méthanier comprendra, entre autres, un quai en eaux profondes avec jetée et ducs d'Albe, pour l'accostage et le déchargement des méthaniers à capacité pouvant atteindre plus de 200 000 mètres cubes (mcu). Les quai, jetée et ducs-d'Albe seront construits et opérés par l'APS. Sous réserve des études techniques détaillées, le terminal devrait également comprendre :  Des équipements de quai pour le déchargement du GNL;  Des conduites cryogéniques pour le transport du GNL vers les réservoirs;  Trois réservoirs ayant chacun une capacité d'environ 160 000 mètres cubes de GNL, pour un total de 480 000 mcu;  Une usine de regazéification comprenant pompes, vaporisateurs, séparateurs, unité d'ajustement de la composition du gaz naturel, et tout l'équipement connexe nécessaire à la transformation et l'expédition d'environ 1 milliard de pieds cubes de gaz naturel par jour;  Bâtiments de services, voies d'accès et stationnements, services municipaux d'égouts et d'aqueduc, et approvisionnement en électricité. et possiblement, une usine de cogénération d'une capacité de 200 MW ou plus. Portée du Projet La portée du projet comprend la construction, l'exploitation, l'entretien et les modifications prévisibles ainsi que, lorsque pertinent, la cessation de l'exploitation, la désaffectation et la remise en état des lieux et tout ce qui est lié à l'ensemble du terminal méthanier, et plus particulièrement les ouvrages et activités suivants :  Le transport du GNL jusqu'à Grande-Anse via la Rivière Saguenay, sera assuré au moyen d'environ 110 livraisons annuelles par des méthaniers d'une capacité d'environ 160 000 mètres cubes chacun;  La construction, l'opération et l'entretien d'un quai, de ducs-d'Albe et d'une jetée;  L'installation, l'opération et l'entretien des équipements de réception, déchargement et transport via des conduites cryogéniques, du GNL vers les réservoirs de stockage;  La construction dans le roc, du site d'implantation du terminal et des voies d'accès;  La construction et l'exploitation de trois réservoirs et d'une usine de regazéification;  L'ensemble des ouvrages et activités connexes incluant toutes les installations temporaires requises pour la construction du terminal, notamment : o Les chemins d'accès temporaires et permanents; o Les sources d'alimentation électrique et les infrastructures temporaires ou permanentes requises pour alimenter le site; o L'alimentation en eau et le traitement des eaux usées; o L'utilisation d'explosifs, de produits pétroliers et de matières dangereuses, leur manutention et leur stockage. et possiblement, la construction et l'opération d'une centrale de cogénération d'une capacité de 200 MW ou plus.

Décision finale

L'évaluation environnementale a été arrêtée le 14 mai 2012 car le promoteur avait retiré le projet.