Un cadre d'analyse à revoir

Reference Number
48
Date Submitted
2021-08-14 12:25:16 PM
Text

Les critères d’évaluation d’impact de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada pour le projet d’exploitation de Bay du Nord, sont insuffisants et désuets. La réalité climatique et environnementale actuelle est tout à fait inédite et nécessite un nouveau cadre d’analyse.

La crise climatique et la crise de biodiversité commandent une analyse des gaz à effet de serre (GES) qui seront générés en aval et en amont des forages. À ce titre, le plus récent rapport du GIEC stipule qu’aucun nouveau projet d’hydrocarbures ne devrait être développé si on veut éviter le dépassement de seuils critiques entrainant un réchauffement incontrôlable et irréversible du climat pouvant conduire, à très brève échéance, à l’extinction de toutes les formes de vie intelligente sur la Terre, y compris l’espèce humaine. Nous le voyons, les catastrophes liées aux crises climatique et environnementale, qui menacent la santé et la sécurité des populations, sont déjà récurrentes et s’accentuent chaque année.

De plus, au-delà des risques d’accidents et des impacts immédiats des forages sur la biodiversité, l’effet cumulatif des GES sur l’acidification, le réchauffement, et la perte d’oxygène du milieu marin doit être pris en compte. À ce titre également, les scientifiques ont lancé une alerte pressante. Il faut de toute urgence stopper les émissions de GES qui, par l’acidification, le réchauffement et la perte d’oxygène qu’ils provoquent dans le milieu marin, sont en passe de détruire les bases de la vie marine et la source de production des deux tiers de l’oxygène terrestre (menace au zooplancton et phytoplancton marin).

Merci de tenir compte de ces faits de science et de travailler selon les orientations de la communauté scientifique internationale afin de parvenir à réussir la mission essentielle commune à toute l’humanité de notre époque : décarboner rapidement et radicalement l’atmosphère et notre économie afin de sauvegarder les conditions d'une Terre habitable. Aucune justification économique ou politique ne peut rendre acceptable de nouveaux projets d'hydrocarbures.

Louise Morand, Ph.D. Éducation

Submitted by
Louise Morand
Phase
N/A
Public Notice
Public Notice - Public Comments Invited on the Draft Environmental Assessment Report
Date modified: